Le Centre d’études méditerranéennes et internationales lance le programme international du Conseil de dialogue entre les partis

Le Centre d'études sur la Méditerranée et les études internationales a lancé cette semaine son programme "Tunisia for Policy" dans la mise en œuvre de son programme international "Reach for Democracy" en organisant un stage de formation de dix jours à Hammamet du 19 au 29 novembre 2018, Et est assuré par une équipe des meilleurs talents tunisiens en formation dans divers axes liés à ce programme.

Le directeur du Centre, Ahmed Idris, a déclaré dans un communiqué de presse en marge du lancement de la mise en œuvre de ce programme international avec la participation de six pays que le Centre pour les études méditerranéennes et internationales avait sélectionné tous les membres qui participeraient à ce programme. Il s'agit de jeunes dirigeants des partis représentés au parlement. Et sera formé en deux sessions en deux ans, ainsi que la formation d'un personnel des meilleurs universitaires et des experts en charge d'eux en ce qui concerne les questions de l'intégration des jeunes et des femmes dans la vie politique dans le cadre de la mise en réseau internationale.

Dans ce contexte, Idris a expliqué que ce nouveau programme international visait principalement à renforcer la participation multipartite dans les pays participants et à créer un réseau de conseils de dialogue entre partis (Tunisie, Maroc, Bénin, Géorgie, Kirghizistan et Moldova) et à faciliter l'intégration des jeunes et des femmes dans la vie politique.

"La Tunisie est représentée par le Centre d'études méditerranéennes et internationales et l'Institut politique tunisien s'intéressera aux expériences du Maroc et du Bénin, tandis que le partenaire géorgien s'intéressera aux expériences du Kirghizistan et de la Moldavie.

Il a également souligné que ce cours s'articulera autour de trois axes principaux: le dialogue entre les parties et un programme de base sur la gestion du changement, sur la base des jeunes dirigeants afin de leur permettre de développer des mécanismes de dialogue et d'élaborer des propositions concrètes et ciblées de changement et de renforcement des capacités, en vue de faire face aux crises. Ses prédécesseurs doivent permettre aux jeunes dirigeants de différents pays de participer à une bonne communication afin d'assurer un environnement qui rejette la violence et l'extrémisme et soit construit pour un dialogue constructif et constructif.

Le directeur du Centre pour les études méditerranéennes et internationales dans le même contexte a déclaré que le Conseil de dialogue multipartite dans le cadre de ce programme international permettrait aux jeunes dirigeants des partis de faire face aux crises et d'établir des conseils de dialogue en dehors des cadres officiels et des pressions partisanes pour cristalliser des visions et des propositions pratiques et objectives qui servent la question.

Agenda

29 June
11 May
11 May